Le luxe en Belgique et au Luxembourg

Seconde vie pour mouvements vieillis

09. mars 2016
Catherine Noyer

Nadia Denis «relooke» des montres anciennes en bijoux modernes.

Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com

L’aiguille des secondes domine un ensemble de roues, ponts et pignons, à moitié recouvert par un fragment de cadran, le tout entouré par un ressort spiral: le boîtier gousset de la montre de poche vient d’obtenir un nouvel intérieur, fixé par une résine transparente. Ce sont ces quelques pièces du mouvement d’une montre que Nadia Denis utilise pour créer un nouveau bijou.

«Les montres anciennes me fascinent et surtout leur mécanismes. J’ai commencé à les collectionner il y a maintenant 12 ans. Au bout d’un moment je me suis retrouvée avec des caisses pleines de montres, dont une partie ne fonctionnait plus. A force de les démonter et de les remonter, j’ai voulu en faire quelque chose, leur donner une seconde vie. J’ai alors décidé de créer des bijoux», explique l’artiste belge qui vit à Sélange près d’Arlon.

Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com
Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com
Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com

Pour elle, le plus difficile dans son travail de création, est le démontage des pièces d’horlogerie, dont certaines ne font  que quelques millimètres, et leur agencement. «Je retransforme tout par couche, soit dans des boîtiers gousset pour avoir un style plus victorien, soit sans boîtier pour avoir un style plus moderne ». 

Les différentes couches des pièces sont fixées par de la résine transparente ce qui donne un style exclusif aux bijoux. «Cela fait trois ans que je développe cette technique. Il faut travailler la résine d’une certaine façon pour que les pièces soient belles. C’est tout un art, mais c’est ma passion et je pense que cette technique d’utiliser des pièces d’horlogerie pour créer des bijoux est assez unique», explique-t-elle.

Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com
Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com
Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com

Nadia Denis avait découvert son amour pour les montres anciennes aux Etats Unis, en 2004, lors d’un séjour de deux ans à Seattle, où elle avait suivi son mari américain. «Je ne pouvais pas exercer mon métier d’assistante sociale, étant donné que mes diplômes belges n’étaient pas reconnus. J’ai commencée à faire les brocantes et les antiquaires et j’ai développée ainsi ma passion pour les montres». Elle continue également à suivre des cours aux beaux arts, comme elle faisait auparavant à côté de ses études et de son travail. De retour en Belgique elle reprend son métier, elle est actuellement en poste à la Direction de la Santé au Luxembourg.

La créatrice présente son savoir faire sur sa page web, mais ne vend pas ses bijoux online. «Les montres ont toutes une histoire que leurs anciens propriétaires m’ont racontés. De plus  je n’ai pas envie qu’une montre de 200 ans sur laquelle j’ai passée trois semaines de travail parte par un clic. Je veux savoir où elle va, c’est pourquoi je préfère rencontrer son futur propriétaire ».

Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com
Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com
Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com

Elle a obtenu son premier grand succès en octobre dernier lors des Fashion Days Luxembourg, où Nadia Denis a remporté le Startup-Designer Award  dans la catégorie  «bijoux&accessoires», suivi de la participation au très prisé marché des créateurs au musée moderne MUDAM du Luxembourg. La success-story des bijoux «Made by Nade» ne fait que commencer ...

www.madebynade.com

 

 

 

Seconde vie pour mouvements vieillis - luxebelux.com