Le luxe en Belgique et au Luxembourg

L’inspiration de Niki de Saint Phalle

13. mars 2018
Catherine Noyer

La collection «D-Murrine», bijoux fantaisie de la maison Dior, a été réalisée sur l’île de Murano près de Venise

L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com
L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com
L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com
L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com

Sautoirs, bagues, bracelets et boucles d’oreilles en verre multicolore de la collection de prêt-à-porter printemps-été 2018 de Dior s’inspirent du travail de l’artiste Niki de Saint Phalle.  Les bijoux appelés «D-Murrine» ont été confectionnés sur l’île de Murano près de Venise, réputée pour ses travaux de verreries. Ces petits objets fantaisie ont été crées avec la technique des «Millefiori», qu’on utilisait déjà au 19ème siècle notamment pour des pèse-lettres, qui, aujourd’hui sont de prestigieux objets de collection.

L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com
L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com
L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com

Les  parties métalliques de ces bijoux ont été fabriquées en Allemagne, dans un atelier que Christian Dior avait lui-même choisi en 1955, pour l’élaboration de ses premières collections de bijoux fantaisie. 

L’inspiration de Niki de Saint Phalle - luxebelux.com
Photos: Pol Baril