Le luxe en Belgique et au Luxembourg

Le Luxembourg a aussi son lunetier de luxe

26. septembre 2016
Catherine Noyer

La manufacture Gold & Wood au nord du Grand-Duché exporte ses prestigieux «eyeglasses» dans le monde entier

Le Luxembourg a aussi son lunetier de luxe - luxebelux.com

Quand Maurice Léonard parle des plus belles lunettes du monde, il se réfère à celles fabriquées à Hosingen, au fin fond du Luxembourg. Le PDG de Gold& Wood n’a pourtant pas besoin de se cacher. Son entreprise, créée en 1995, est réputée dans le monde entier pour sa production de lunettes de luxe.

A l’origine de la manufacture, il y a le pari d’exploiter des matières aussi inédites que les bois rares pour concevoir et produire des lunettes d’exception. Maurice Léonard, un pionnier sensible aux belles matières, se lance dans l’aventure de créer quelque chose de différent, qu’est la lunetterie de luxe, avec l’or et le bois comme matières premières essentielles.

Gold & Wood lance ses premières collections de lunettes solaires et de lunettes de vue en 1995. Le bois apporte légèreté, confort, beauté et unicité et se combine avec les métaux précieux. Le succès est immédiat en France et aux Etats-Unis. En 2000, la corne de buffle, belle et naturelle, mais difficile à maîtriser, est intégrée aux matières nobles travaillées par la marque et la positionne définitivement comme un expert reconnu dans l’artisanat de luxe de la lunetterie.

Le Luxembourg a aussi son lunetier de luxe - luxebelux.com
Matière noble: corne de bufle
Le Luxembourg a aussi son lunetier de luxe - luxebelux.com
Maurice Leonard a crée l'entreprise en 1995

La technique des maîtres lunetiers de la maison est bien particulière. Chaque lunette est travaillée à la main pendant de nombreuses heures par les artisans. «Nous sommes les premiers à être parvenus à maîtriser cette technique et à faire reconnaître le bois comme nouvelle matière dans l’industrie de l’optique. Et comme nous faisons les plus belles lunettes du monde, nous n’avons pas peur du temps passé sur chaque monture», explique Maurice Léonard.

Le travail des matières nobles fait partie de l’ADN de la marque, qui attache une importance toute particulière à leur sélection: les bois précieux proviennent d’exploitations autorisées et contrôlées, et la corne de buffle véritable est prélevée sur des animaux domestiqués en Afrique ou en Inde. Les essences précieuses (ébène de Macassar, loupe de noyer européen ou encore érable moucheté d’Amérique) sont réceptionnées sous forme de fines feuilles de couleur naturelle.  Ces dernières sont travaillées avec la technique du «lamellé-collé», présente dans d’autres industries et adaptée ici à la lunetterie.

Le Luxembourg a aussi son lunetier de luxe - luxebelux.com
Cornes et bois précieux sont transformés en belles lunettes
Le Luxembourg a aussi son lunetier de luxe - luxebelux.com
(Photos: Gold & Wood)

Matériau rebelle, le bois doit être dompté et travaillé sans relâche par les artisans lunetiers avant d’arriver au résultat souhaité pour la monture. «Nous sommes les premiers à être parvenus à maîtriser cette technique et à faire reconnaître le bois comme nouvelle matière dans l’industrie de l’optique», déclare Maurice Léonard avec fierté.

Aujourd’hui c’est aux Etats-Unis que Gold & Wood jouit de sa plus grosse notoriété mondiale. En 2015, le marché américain représentait 33% de son chiffre d’affaires, devant la France 18%, le Canada 6% et le Luxembourg 5%. Plus de 30 000 lunettes quittent la manufacture tous les ans, fabriquées par ses 32 artisans spécialisés.

www.gold-and-wood.com

 

Le Luxembourg a aussi son lunetier de luxe - luxebelux.com