Le luxe en Belgique et au Luxembourg

La saga du diamant

05. janvier 2016
Catherine Noyer
La saga du diamant - luxebelux.com
L’actrice suédoise Anita Ekberg se laisse chavirer par des rivières de diamants dans la boutique Cartier, 13 rue de la Paix, Paris, en 1956. (Photo: Rue des Archives)
La saga du diamant - luxebelux.com
Barbara Hutton dans sa villa de Tanger au Maroc. Elle porte le diadème Cartier créé en 1947 avec les émeraudes ayant appartenu à Maria Pavlovna, épouse du grand-duc Vladimir. À son doigt, le célèbre diamant Pacha (36,22 carats). (Photo: C. Beaton © Sotheby’s Londres)
La saga du diamant - luxebelux.com
Marilyn Monroe dans la célèbre comédie Certains l’aiment chaud, de Billy Wilder, reçoit un bracelet en diamant signé Cartier. (Photo: United Artists, coll Sunset Boulevard)

«En 2016, Cartier célèbre l’année du diamant», explique Bruno Carraz, directeur de la maison joaillière de Benelux et de Scandinavie. Le rendez-vous se tient dans la boutique Cartier à Luxembourg, où il présente le film «All about diamonds » starring Karen Elson, top-modèle britannique, qui emmène le public dans le monde glamour de la pierre scintillante.

La saga du diamant - luxebelux.com
L’Étoile d’Afrique du Sud est le premier diamant de qualité gemme, taillé à Amsterdam en forme de poire, puis monté en broche par Cartier New York, à la fin des années 1910.
La saga du diamant - luxebelux.com
Le diamant Hope de 45,52 carats monté par Cartier en 1910 en pendentif dans un entourage de diamants et suspendu à une chaîne de diamants. Il est conservé aujourd’hui à la Smithsonian Institution de Washington.
La saga du diamant - luxebelux.com
1000 carats est le poids total du collier de cérémonie du maharajah de Patiala, composé à l’origine de 2 930 diamants. Une commande extraordinaire de 1928, créée autour de cet exceptionnel diamant jaune de 234,69 carats, présenté à Paris en 1889 lors de l’Exposition universelle. (Photos: Cartier)

Cartier et les diamants – selon Bruno Carraz - est une longue et fabuleuse histoire qui date de la création de la maison joaillière en 1847. Une histoire qui se déroule autour de pièces mythiques ou de grandes histoires d’amour. Une des pièces les plus extraordinaires de cette histoire est sans doute le collier d’apparat du maharadjah de Patialla avec ses 2930 diamants, qui a été confectionné en 1928 dans les ateliers Cartier au 13, rue de la Paix. «Le collier, disparu pendant des années, a été retrouvé mais sans le plus grand diamant. Il a été restauré en 2002 par nos spécialistes», explique le directeur.

La saga du diamant - luxebelux.com
Monica Bellucci porte des pendants d’oreille en platine, deux diamants poire taille rose de 10,63 carats et 10,86 carats, deux diamants taille rose de 6,12 carats et 6,44 carats. Créés par Cartier à New York en 1931, ils complètent une parure composée d’un collier de style indien qui a appartenu à l’Américaine Doris Duke. (Photo: Getty/AFP)
La saga du diamant - luxebelux.com
Grace Kelly dans High Society, de Charles Walters (1956). Elle porte sa bague de fiançailles signée Cartier, un diamant taille émeraude de 10,48 carats. (Photo: Magnum Pictures)
La saga du diamant - luxebelux.com
Kate Middleton, duchesse de Cambridge, porte un diadème Cartier le jour de son mariage, le 29 avril 2011. Il a appartenu à la reine Elizabeth qui l’a transmis à sa fille, la future reine Elizabeth II. (Photo: Getty Images)

Histoires légendaires et surtout d’amours exceptionnels sont liés aux diamants. Comme celle de ce diamant rare de 69,42 carats que Richard Burton a racheté à Cartier en 1969. Le joaillier accepte, à la condition que la pierre soit exposée pendant plusieurs jours dans les vitrines Cartier de la 5e Avenue à New York. Des milliers de visiteurs afflueront puis Elizabeth Taylor fera monter le diamant en pendentif.

Vers 1880, on trouva dans une mine d’Afrique du Sud, un diamant jaune de 102,07 carat. Son propriétaire, Alfred Ernest Allnatt, militaire et mécène, le confie en 1952 à Cartier qui le sertira ensuite dans une broche au motif de fleur.

Étoile du Sud, Williamson, Étoile Polaire, Étoile d’Afrique du Sud – la liste est longue. «C’est par ces histoires que l’on se rend compte, que Cartier est en mesure de réaliser le rêve, d’associer dans un bijou, l’éternité d’une gemme et le mouvement de la vie», résume Bruno Carraz.

La saga du diamant - luxebelux.com
Une technique de serti d’onyx associé aux diamants en pavage est utilisée dès 1914. Cette bague Panthère en or gris, diamants taille brillant, émeraudes et onyx, est réalisée par Cartier en 2006.
La saga du diamant - luxebelux.com
Originaire d’Afrique du Sud, cette pierre mythique de 69,42 carats, est connue aujourd’hui sous le nom de Cartier-Burton-Taylor.
La saga du diamant - luxebelux.com
Cet exceptionnel diamant poire de 63,66 carats associé à la puissance du cristal de roche. Un bracelet unique de 2015 dont la réalisation a nécessité près de 2 000 heures de travail.