Le luxe en Belgique et au Luxembourg

Envie d’ailleurs

10. juillet 2017
Catherine Noyer

Le défilé de haute couture automne hiver 2017-2018 met à l’honneur les soixante-dix ans de la maison Dior et son expansion dans le monde

Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Envie d’ailleurs - luxebelux.com

Maria Grazia Chiuri, Directrice Artistique des collections femme de Dior, se laisse inspirer pour ce défilé de haute couture automne-hiver 2017-2018 par la citation de Christian Dior: «Une collection complète doit s’adresser à tous les types de femmes dans tous les pays.» Sa deuxième source d’inspiration est une carte de 1953 racontant l’expansion de la maison Dior dans le monde entier.

Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Envie d’ailleurs - luxebelux.com

Cette carte du monde symbolise pour la directrice artistique l’envie de voyager, liée à sa propre histoire. Elle lui rappelle son voyage de Rome à Paris, et son exploration de l’héritage Dior. Elle est attirée par les premières exploratrices et leur manière d’utiliser les éléments de la garde-robe masculine en les mélangeant à des pièces ethniques. Ces tissus d’homme transformés en surfaces chatoyantes, en clairs-obscurs, grâce à la sensibilité de la créatrice et aux  nouvelles technologies, s’invitent sur les vestes, les manteaux, les chemisiers, les combinaisons, qui ressemblent à de petits blousons d’aviateur et qui s’ouvrent en jupes-culottes plissées.

 

 

Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Envie d’ailleurs - luxebelux.com

Dans cette collection les couleurs, les fleurs ou les jeux de tarot brodés se transforment en atlas sur des capes et des robes de soirée en tulle et en soie, grises poudrées de rose, ou dans les couleurs nocturnes du velours.

Sous un décor de la voute céleste de la terre, le défilé renvoie à une cartographie imaginaire dans un paysage féerique des cinq continents.

Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Photo Ethan James Green
Envie d’ailleurs - luxebelux.com
Photo Adrien Dirand